Menez l’enquête et confrontez votre rêve à la réalité

Comment savoir si le métier que vous avez choisi est fait pour vous ?

Je vous pose cette question car je vois régulièrement des personnes qui font des études qui ne correspondent pas du tout à leurs aspirations profondes.

Que vous soyez un professionnel en train de faire un bilan de compétences en vue d’une reconversion professionnelle ou un étudiant en quête d’orientation scolaire, vous avez le même besoin : celui de valider votre projet professionnel.

Il y a quelques temps, j’avais connu un jeune homme qui faisait des études supérieures en Electrotechnique, pour faire comme papa, mais qui finalement, après quelques années d’étude avait complètement perdu la foi en ce projet.

Un jour, il a eu un déclic pour le métier de Cuisinier. Il a tout arrêté, a préparé un CAP de Cuisinier, suivi d’un BP ainsi que des diplômes complémentaires qu’il a obtenus en candidat libre.

Aujourd’hui, il nous mijote des plats avec passion !… Hum… Un vrai régal !

 

Comment faire pour valider votre projet professionnel ?

Eh bien, l’arme magique dans ce cas de figure, est : l’enquête-métier.

Confronter vos rêves à la réalité du terrain est primordial, aussi, permettez-moi de vous le dire très simplement : Si vous n’approfondissez pas votre connaissance du métier choisi, vous allez droit dans le mur !

Afin de vous mettre sur la voie des enquêtes-métier, je vous livre ici, une interview que j’ai pu réaliser avec un Cadre supérieur dans les télécommunications.

Telecom

La personne que j’ai interviewée est : Jean M.

L’entreprise : très grosse entreprise

Secteur d’activité : Opérateur de télécommunication fixe mobile, internet, et autres services aux entreprises.

Implantation : internationale

Effectif global : 180 000 – Effectif sur site : près de 800 personnes.

 
Questions – Réponses…

Monsieur M., quel est votre métier, et sous quel statut travaillez-vous ?

Je suis Ingénieur Informatique, Maître d’ouvrage et Maître d’œuvre. Hiérarchiquement, je suis N-3 par rapport au DG. J’ai le statut de cadre supérieur salarié.

Quel est votre rôle principal ? : Le pilotage des équipes d’ingénieurs informatiques.

Quelle est votre mission ? Vos tâches principales ?

La maîtrise d’ouvrage. Imaginer les besoins du terrain de tous types de clients de PME à grands comptes. Analyser et synthétiser les besoins clients. Missionner des professionnels pour les réaliser. Vérifier que tous les équipements (solutions informatique et télécom) soient réalisés en temps et en heure.

En quelques mots, qu’est-ce qu’on attend de vous ?

Faire en sorte que toutes les conditions soient réunies pour que les équipes travaillent à leurs projets. Gérer les problèmes que les autres n’arrivent pas à résoudre.

Pouvez-vous nous raconter une semaine-type de travail ?

  • Semaine de 50 heures
  • Un déplacement en début de semaine en France, à partir de Lyon jusqu’en Bretagne par exemple, pour assurer le suivi des équipes.
  • Une réunion par quinzaine à Paris avec les « Etats majors » des autres métiers du groupe.
  • Début de semaine : réunions pilotage avec les chefs d’équipes, 150 Ingénieurs au total.
  • Réunions de pilotage des services de la direction.
  • Pilotage global des équipes pour informer : sur augmentation des salaires, conditions de travail, la vie commune de l’entreprise.
  • En contact avec la direction des réseaux : 30 000 personnes font remonter des besoins.
  • Répartition de mon temps de travail : 1/3 temps en pré réalisation, 1/3 temps pour la réalisation, 1/3 temps en post réalisation.
  • Suivi de 200 à 250 projets simultanément.
  • Trouver des solutions pertinentes sans cesse.

Telecom

Conditions de travail

Quels sont vos horaires ? Travaillez-vous le week-end, les jours fériés ? : Du lundi au vendredi 7H30 à 19H30. Week-end et jours fériés : Non.

Faut-il effectuer des déplacements ? : Oui, par avion, train, voiture, en fonction du lieu de la réunion.

Utilisez-vous des équipements ou des technologies spécifiques ? : C’est essentiellement un travail intellectuel et relationnel.

En termes de risques, à quelles situations difficiles ou risquées, êtes-vous exposé ?

Des situations sans solution, donnent lieu à beaucoup de cogitations pour s’en sortir.

Pour vous donner un exemple récent : pour lancer une nouvelle offre commerciale : d’après le Directeur technique, on devait d’abord en tester l’implantation dans des quartiers où il y a peu de besoins (nord de la ville), puis l’implanter dans d’autres quartiers (résidentiel haut de gamme). Le Directeur commercial n’était pas d’accord et préférait implanter dans un quartier populaire. Oui mais les procédures habituelles étaient déjà engagées. On ne pouvait plus annuler la première implantation. Aucune des deux parties ne voulait ou ne pouvait pas céder.

Résultat : Un confit d’intérêt majeur… Il m’a fallu trouver la solution DANS L’URGENCE pour satisfaire le Directeur technique et le Directeur commercial. Cela a demandé une réorganisation des équipes, des plannings… et d’implanter la nouvelle offre, des deux côtés, tout en maîtrisant le budget.

Quelles sont les plus grosses contraintes dans votre travail ? : Le travail dans l’urgence – Gérer les imprévus.

 

Accès au métier

En général, comment accède-t-on à ce métier, diplômes, qualification… ? : Une école d’ingénieur de base en informatique ou en télécom.

Peux-ton accéder à ce métier sans diplôme spécifique ou par une autre expérience métier ? : Non difficilement, parce qu’il faut être plus compétent que les techniciens ; il faut être crédible par les N-1 et les N-2 qui sortent tous de Polytechnique. Il faut être à la hauteur. Crédible en-dessus et en-dessous. Les politiques des grands groupes sont guidées par les grandes écoles.

Y a-t-il une tranche d’âge préférable pour exercer ce métier ? : Autour de la quarantaine, après 15 ans de métier, on est bien.

Y a-t-il besoin de se former souvent  pour rester au niveau ? : Non, on atteint ce niveau de poste par l’expérience.

Quelles pourraient être les différentes appellations de votre métier ? : Aucune autre.

Telecom

Évolution de carrière

Quelles sont les différentes possibilités d’évolution de carrière à partir de ce poste ? : Grimper au gré des opportunités ou changer d’entreprise chaque fois que l’on souhaite évoluer et que l’entreprise dans laquelle on est n’a pas la possibilité de vous proposer un poste plus intéressant.

Pouvez-vous nous donner une idée sur la rémunération pour un débutant, une personne expérimentée ? : 2200 € mensuels pour un Ingénieur débutant. En fin de carrière on est sur un poste de direction, alors tout dépend de la taille de l’entreprise ; on peut gagner jusqu’à 20 000 € mensuels.

Quel est le type de contrat de travail fréquemment rencontré ? : Généralement un CDI cash avec embauche définitive après 6 mois d’essai.

Avez-vous des augmentations régulières, des primes… ? : Aucune règle, c’est fonction de la vie et du développement de l’entreprise. Ça se discute lors de l’entretien annuel.

 

Parlons un peu de vous…

Quel âge avez-vous ? : 64 ans, je suis un jeune retraité depuis quelques mois.

Depuis combien de temps exercez-vous ce métier ? : J’ai accédé au poste de Manager de 59 à 62 ans, 3 ans après 38 ans d’expérience dans l’informatique, et j’ai fait 15 ans de carrière dans la dernière entreprise.

Combien d’heures faites-vous en moyenne par semaine ? : 55 heures.

Est-ce le métier que vous aviez choisi initialement ? Quel métier vouliez-vous faire quand vous étiez enfant ? : Non je n’avais pas de rêve de métier. J’avais la médecine pour passion, mais je ne voulais pas en faire un métier.

Alors, quelle a été votre motivation pour vous engager dans cette voie ? : Je n’avais pas d’idée de métier en particulier. C’est la raison qui m’y a amené. Je n’étais pas particulièrement attiré par l’informatique. Arrivé sur le marché de l’emploi dans les années 70, j’aimais les mathématiques et j’ai cherché quels étaient les métiers d’avenir en adéquation avec les maths : j’ai opté pour l’informatique sans conviction, mais finalement, ça a été un véritable sacerdoce.

Qu’aviez-vous comme formation initiale ? : Un BAC C + 2 années de prépa en Fac de maths et physiques  + concours pour renter à l’IMAG (institut des mathématiques appliquées de Grenoble), ce qui m’a permis d’obtenir le diplôme d’INGENIEUR INFORMATIQUE. Après, j’ai poursuivi mes études dans un IAE, mais j’ai trouvé mon premier poste, et j’ai cessé mes études.

Avez-vous exercé ce métier dans d’autres entreprises ? : Oui en tant qu’Ingénieur informatique, avec des responsabilités grandissantes, et j’ai accédé au dernier poste en fin de carrière.

Quelle analyse sur votre métier faites-vous ? Quelles sont les différences que vous avez pu observer ? : Souvent les Techniciens sont « jetables », aussi il faut être un Manager dans l’âme pour résister, ou bien il faut être Money Maker (apporter de la valeur ajoutée, c’est la loi de  l’argent). Il y a des entreprises dans lesquelles la technique est valorisée, pour d’autres, c’est le chiffre d’affaires.

Avez-vous occupé des fonctions différentes  dans cette entreprise avant d’obtenir ce poste ? : Changement de poste tous les 2 à 3 ans, sur une durée de 15 ans. A l’époque l’entreprise recrutait 20 ingénieurs ayant 15 ans d’expérience, j’ai fait partie de ceux-là. J’avais 45 ans.

Avez-vous pu acquérir une formation tout en travaillant ? Si oui, comment ? : Non, c’était inutile, on se forme par l’expérience sur le terrain.

Telecom

Quel a été votre parcours avant d’arriver jusque là ?

Ingénieur chez un spécialiste de la maîtrise des risques : contrôles techniques industriels non liés à la production (à l’époque) dans un milieu très inventif : grues, moteurs thermiques, électriques, chariots élévateurs, citernes roulantes… Ils m’ont donné le goût de rechercher des solutions innovantes.

Ingénieur dans l’industrie papetière pour une entreprise familiale qui aimait son métier et le faisait bien. FACTEUR CHANCE : mon supérieur est parti peu de temps après mon embauche et je l’ai remplacé au pied levé par recrutement interne.

Ingénieur informatique lambda dans une équipe de 30 Ingénieurs du secteur bancaire. Puis j’ai travaillé sur un gros projet : créer tout le système informatique de la banque…. Ce succès m’a valu d’obtenir le poste de nouveau Chef de service des 30 Ingénieurs dont je faisais partie.

Puis plusieurs postes dans des SSII : J’ai eu à traiter des gros projets de la dimension du Minitel… J’ai beaucoup appris dans ces SSII.

Puis, 15 ans dans L’ENTREPRISE où j’ai terminé ma carrière.

Qu’aimez-vous le plus dans ce métier ? : Le contact avec les autres… Je cherchais des expériences variées, je n’ai pas été déçu.

Qu’aimez-vous le moins ? : rien, j’ai aimé mon métier même quand c’était difficile.

 

Débouchés sur le marché de l’emploi

Ce métier est-il porteur d’emplois ? : Oui c’est un métier d’avenir. Mais, c’est vous qui faites votre parcours, pas les autres !

Quels grands changements sont-ils à prévoir dans ce métier ?

En informatique on n’a pas inventé énormément depuis Paul Graham. Ce sont les progrès de l’électronique qui ont fait l’évolution de l’informatique.

L’avenir : Le stockage d’image, trouver comment rechercher une image dans une base de données grâce à son empreinte : on ne sait pas encore faire ça ! Tous les algorithmes existent mais on ne sait pas comment faire. Ce seront des challenges technologiques, pas des évolutions informatiques pures. Celui qui réussira cela, fera faire de grands progrès.

Aujourd’hui : Il faut savoir mobiliser rapidement de l’argent (Money Maker), c’est une compétence à développer.

Va-t-il encore évoluer et comment ? : Oui, mais pas du côté de la technique, ça va venir du côté du marketing.

 

Conseils et encouragements pour ceux qui voudraient se lancer dans cette voie…

Pensez-vous qu’il soit indispensable d’avoir un diplôme en particulier ? : Un diplôme d’Ingénieur informatique dans tous les cas !

L’expérience seule ne peut donc pas suffire ? : NON !

Quelles sont les qualités les plus importantes à avoir ? : Etre très réactif, avoir le sens de l’analyse et de la synthèse ; comprendre rapidement des problématiques et trouver des solutions satisfaisantes pour tous les protagonistes. C’est un métier de Management des hommes, aussi, il faut être généreux dans son travail. Ne pas compter ses heures. Savoir excuser l’incompétence de ses supérieurs ainsi que celle de ses subordonnés.

Telecom

Et pour conclure, quel serait votre mot de la fin ?

Vas-y fonce, mais avec pertinence ! C’est à chaque personne de construire son avenir, il ne faut pas attendre que les choses tombent toutes seules parce que l’on a un diplôme d’Ingénieur. C’est par le travail et la ténacité qu’on y arrive !

Fin de l’enquête.

Je remercie vraiment Mr M. pour sa généreuse participation.

 

Conclusion

Cette enquête était aussi longue que passionnante à réaliser, et j’espère vous avoir un peu éclairés sur l’importance de réaliser des enquêtes-métiers avant de vous lancer dans les études tête baissée.

Je vous conseille très fortement de rencontrer au moins 3 professionnels en capacité de vous parler de leur métier, et travaillant dans 3 types d’organisations différentes, comme par exemple : la fonction publique, une PME, un artisan, un groupe d’envergure nationale ou internationale, une entreprise familiale, une petite agence, une grosse agence, un cabinet…

Ce n’est qu’à partir de plusieurs retours d’expériences que vous serez en mesure de valider ou d’invalider votre projet professionnel.

La présente enquête-métier avait pour objet de recueillir des informations pouvant donner en substance, une vision globale d’un métier, de son environnement et de ses possibles évolutions,  afin d’éclairer la réflexion de personnes désireuses de s’orienter dans une voie professionnelle similaire ou s’en approchant.

 

Les prochaines enquêtes arrivent… 

Le métier d’ingénieur informatique
Le métier de DAF, Directeur Administratif et financier
Le métier de Cadre sup dans les télécommunications
Le métier en Agence de Communication
Des questions ? Des réactions ? Le formulaire des commentaires vous attend, juste un peu plus bas !

Recherche d'emploi... Création d'entreprise... Trouver le bon métier... Comment mettre toutes les chances de votre côté pour atteindre votre objectif ? Pour être efficace, vous devez disposer des bons outils.

suivez la flèche

Je recherche un emploi

 

C’était l’article : « Enquête métier Cadre supérieur télécom »

Gina mlmemploi.com

Gina Zeppieri - Consultante RH

Je vous souhaite beaucoup de réussite dans toutes vos entreprises.

Vous avez aimé l’article : « Enquête métier Cadre supérieur télécom »

Lien vers CGU