Quand une entreprise souhaite recruter du personnel, plusieurs options s’offrent à elle :

  • Elle lance un recrutement interne
  • Elle utilise son réseau relationnel

Cela présuppose qu’elle dispose en interne, d’un responsable des ressources humaines pour définir la fiche de poste et mener les entretiens de recrutement. A défaut, surtout dans les petites entreprises, vous aurez directement affaire au dirigeant lui-même ou au comptable (hélas, souvent incompétent).

Dans le cas contraire, l’entreprise fera appel à un ou des professionnels externes :

  • Les cabinets de recrutements
  • Les agences d’intérim
  • Pôle Emploi et autres institutions

Dans un cas, comme dans l’autre, l’entretien de recrutement reste une étape incontournable, même pour un candidat chaudement recommandé par un tiers.

 

Comment postuler efficacement ?

A ce stade de la démarche, vous êtres confronté(e) à deux options :

  • soit disséquer avec soin une offre d’emploi ou fiche de poste
  • soit proposer vos services par candidature spontanée

Dans les deux cas, avant d’envoyer votre CV, je vous conseille de bien cerner les contours du poste en question, d’une part pour vérifier que vous en avez les compétences et la qualification, mais aussi, pour identifier vos plus à vous, vos atouts, votre plus-value, c’est-à-dire, tout ce qui peut faire la différence entre vous et les autres candidats. 

 

Qu’en est-il de la lettre de motivation ?

Petit conseil : faites toujours une lettre de motivation, même si postuler par internet est devenu une pratique très répandue.

Pendant une bonne décennie, la lettre de motivation a suivi un plan pré-établi :

  1. « Je vous parle de vous et de votre entreprise
  2. Je vous parle de moi
  3. Je vous parle de nous ensemble
  4. Et en conclusion : rencontrons-nous pour en parler. »

Aujourd’hui, une « bonne » lettre de motivation prend des raccourcis ; elle est beaucoup plus directe, mais surtout, c’est l’élément personnalisable qui va apporter un plus à votre candidature. C’est le pendant inévitable de votre CV. Ne dénigrez donc pas cet exercice de style qui peut vous faire gagner des points. Ce sujet est largement abordé lors de séances de coaching.

 

Zéro faute d’orthographe

Même si l’utilisation massive des SMS et des mails a fait perdre quelques lettres aux mots d’usage courant, et même s’il vous semble que la maîtrise de la grammaire et de l’orthographe reste accessoire pour le poste à pourvoir, il n’en reste pas moins qu’avant de pointer le bout de votre nez dans l’entreprise, vous ne connaissez pas le niveau d’exigence de votre recruteur.

Alors, petit conseil : visez l’excellence, faites vous relire et demandez à quelqu’un de vérifier votre CV et votre LM, car le sujet est loin d’être désuet.

 

Faites une courte enquête

Avant de postuler, essayer autant que ce peut, d’identifier l’entreprise, son activité, son implantation, nombre de salariés… ainsi que le nom de la personne responsable du recrutement.

Je sais, il n’est pas toujours aisé de prendre le téléphone et de vous renseigner, et pourtant, une lettre adressée à une personne en particulier est toujours appréciée. Cela démontre tout votre intérêt pour l’entreprise et votre futur poste.

A l’heure des forfaits illimités, vous n’aurez aucune excuse de ne pas avoir tenté d’obtenir quelques informations à fins utiles.

Il en va de même pour vos connaissances sur l’entreprise qui recrute et il sera judicieux de glisser astucieusement dans votre CV et votre LM, quelques termes spécifiques propres à l’entreprise.

 

Gardez votre calme en toute situation

Ca y est, vous voilà convoqué(e) à un entretien : la confrontation est proche, le stress a tendance à vous taquiner…

Pour limiter au maximum la montée en pression, préparez-vous inlassablement jusqu’à l’entretien, mais la veille du jour J : lâchez-prise, sortez, allez prendre l’air, détendez-vous, et visualisez-vous nageant dans le bonheur.

La pensée est créatrice pour vous, mais aussi pour votre interlocuteur ; voir arriver quelqu’un de positif est beaucoup plus engageant que de voir arriver quelqu’un pétri dans la moiteur de ses angoisses.

 

Respirez car votre vie n’est pas en danger

Vous venez juste répondre à des questions. Votre ou vos interlocuteurs vous ont convoqué(e) parce que votre CV leur a plu et ils souhaitent vous poser des questions complémentaires.

C’est important pour eux de ne pas se tromper de candidat, d’une part parce que la venue d’un nouvel élément demande du temps et de l’investissement personnel pour une bonne intégration dans l’équipe en place, et d’autre part car une procédure de recrutement a un coût certain.

L’entretien est un échange d’informations :

  • On vous pose des questions.
  • Vous répondez aux questions.
  • Et vous posez des questions, vous aussi.

 

Préparez quelques questions

Voici 3 questions essentielles à poser au cours d’un entretien de recrutement.

Quelles sont les attentes autour de ce poste ?

La réponse à cette question va vous permettre d’ajuster votre discours et de rebondir sur l’une de vos compétences essentielles pour ce poste ou de développer la présentation de l’une de vos réalisations, ou encore d’un succès.

Quelle est l’évolution de ce poste dans les 5 années à venir ?

En posant cette question, vous obtenez de manière indirecte des informations sur les projets de développement de l’entreprise et donc sur la pérennité du poste et sa possible évolution.

Que pensez-vous de ma candidature ?

Personnellement, j’adore cette question car elle oblige votre interlocuteur à livrer son ressenti, son enthousiasme ou bien les réticences qui le font hésiter. Les réponses que vous obtiendrez vous donneront clairement la voie à suivre : soit vous comprenez que l’affaire est déjà perdue pour vous, soit cela vous donne des éléments pour enchérir sur vos compétences, formations, aptitudes… et vous vous battez !

 

Restez fairplay

La « fair-play attitude » est le contraire de la fourberie, et la fourberie, même si elle n’est pas exprimée avec des mots, est tout à fait perceptible par l’autre personne, alors, restez ouvert(e) ; allez à l’entretien avec un bon esprit, un esprit sportif, car on ne gagne pas à tous les coups.

D’ailleurs, ce n’est pas parce qu’un entretien de recrutement ne s’est pas concrétisé par un contrat de travail que cela doive remettre en cause la valeur de votre profil. C’est juste qu’en ce moment, l’offre est plus forte que la demande et que les entreprises ont un choix énorme de candidats pour un seul poste à pourvoir.

 

Le savez-vous ?

Avant de décrocher un emploi, la moyenne des entretiens est de 15 essais. Autrement dit, il vous faut passer une quinzaine d’entretiens avant de décrocher un poste.

Bien sûr, il s’agit d’une moyenne, et cela peut marcher du premier coup, mais ne perdez pas de vue cette statistique, cela vous permettra de relativiser, car décrocher 15 entretiens, cela n’est rien et démontre que votre candidature intéresse, alors gardez le cap et persévérez !

Dernière astuce : repartez toujours d’un entretien, souriant(e), et en sachant qui doit rappeler le premier pour obtenir une réponse. Par la suite, si la réponse tarde à venir, appelez l’entreprise et tentez de l’obtenir.

Vous montrez par cette simple action, que vous restez motivé(e) pour ce poste, et de vous à moi, je vous le dis pour l’avoir constaté plusieurs fois : il arrive que le candidat choisi ne se présente pas le premier jour de son embauche (peu importe la raison), et là, tout devient possible pour vous !

Comment recruter efficacement le bon personnel pour votre entreprise ?

  • Une véritable mission de conseil
  • Une méthode de recrutement ® éprouvée
  • Un réseau de partenaires franco-européens sérieux et impliqués

Recrutement complet, Sourcing...

  • Recrutement de masse (constitution d'équipe)
  • Recrutement ciblé
  • Sourcing (chasse)

suivez la flèche

Recruter

 

C’était l’article : « Comment postuler efficacement ? »

Gina mlmemploi.com

Gina Zeppieri - Consultante RH

Je vous souhaite beaucoup de réussite dans toutes vos entreprises.

Vous avez aimé l’article : « Comment postuler efficacement ? »

Lien vers CGU