Arrêtez de vous plaindre, vous pouvez trouver des opportunités d’emploi

Qu’est ce qui fait que ça fonctionne pour certains et pas pour vous ?

Pourquoi là où les gens ne trouvent pas d’emploi, vous, vous arrivez à en trouver un ?

Mais, où sont les emplois ? Je n’ai pas de travail ! Je n’ai pas ci, je n’ai pas ça !…

Je me rappelle, il y a 20 ans, je disais :

« On est foutus, il n’y a plus de travail en France ! Eux, ils ont réussi, pourquoi, moi, je n’ai pas cette chance ? « 

C’est la question que je me posais tout le temps.

Mais j’ai réfléchi et j’ai observé mes modèles : les gens qui ont réussi avant moi. Nous avons tous des modèles, quel que soit notre métier.

 

Je voulais savoir pourquoi eux et pas moi

Pourquoi avaient-ils du succès et de la réussite, et pourquoi moi, j’étais toujours dans le caniveau, à ne ramasser que les miettes et à passer toujours à côté des promotions ?

Eh bien, à force de les observer, j’ai vu qu’ils ne se plaignent jamais. J’ai vu qu’ils sont toujours heureux et ils essaient toujours de régler les problèmes des autres avec le sourire.

 

L’emploi est tout près de vous, ouvrez les yeux et la bouche !

Aujourd’hui, je pense que tout le monde a des opportunités d’emploi, et qu’elles ne sont vraiment pas loin de vous. Je dirais même qu’elles se trouvent là où les gens se plaignent de ne pas les trouver.

En fait, ce n’est pas qu’elles ne les trouvent pas, mais qu’elles ne les voient pas.

De nombreuses personnes veulent un emploi, mais pensent qu’il n’y en a plus pour elles parce qu’il y a trop de chômage en France ou que les bons postes sont déjà pris…

Donc, elles se plaignent : Il y a trop de concurrence. Il y a trop de personnes qui postulent sur le même poste que moi ? Je n’ai aucune chance…

Ces personnes-là, permettez-moi de le dire, n’ont pas de vision sur demain. Elles ne voient que le bout de leur nez. Elles s’enferment, elles n’ont presque plus de relations. Elles finissent par ne plus avoir d’argent, passent au RSA ou ASS, et continuent encore  à se plaindre que le monde est pourri, qu’il n’y a plus de travail, qu’ils sont trop vieux pour en trouver… Et j’en passe…

Arrêtez de vous plaindre, l’emploi est à votre portée

Si vous êtes dans une situation critique et que vous voulez un emploi que tout le monde veut, oubliez ça, car ce ne sera pas une bonne opportunité pour vous.

En effet, si tout le monde veut la même chose que vous, vous ne pourrez pas l’obtenir.

En fait, vous devez penser différemment de la masse

Vous devez d’abord trouver un groupe de personnes avec qui travailler et vous concentrer sur cette idée.

Que les gens y croient ou non, que vos amis le croient ou non, que vos parents y croient ou non, ce n’est pas important. Vous, vous y croyez, et vous y pensez tout le temps. Vous travaillez sur une idée : il vous faut d’abord créer des liens avec un groupe de personnes qui travaillent là où vous voulez travailler.

 

Vous avez un rêve et vous y croyez envers et contre tous !

C’est comme ça que les bonnes choses arrivent !

Il faut que vous sachiez que : nous sommes au meilleur moment de ce siècle.

Même si vous voyez que le monde est en crise, vous êtes en vie, là, ici et maintenant, c’est un bon moment pour vous, il n’y a pas de meilleur moment pour retrouver du travail.

Nous sommes tous chanceux, que nous ayons, 20, 30 ou 50 ans.

Maintenant, nous entrons dans une nouvelle période que j’appelle : l’ERE-LIB

L’ERE-LIB est totalement à l’opposé de l’ère de papa.

L’idée c’est :

Si j’ai cet emploi, toi tu ne l’as pas, mais si c’est toi qui l’as, je n’ai pas à l’avoir, par contre, je prends mes responsabilités pour mon futur.

 

Nous sommes dans une ère de proactivité et non de passivité

Si vous recherchez un emploi, le derrière bien calé dans le fauteuil de votre salon, il ne se passera pas grand-chose, alors, il vous faut apprendre à agir différemment d’avant.

Peut-être que vos parents n’aimeront pas, que votre femme ou votre mari n’aimera pas, que vos amis n’aimeront pas ce que vous faites, mais ce n’est pas grave, vous, vous savez.

Vous vous êtes donné une ligne de conduite et vous avancez envers et contre tous, et vous ne lâchez pas votre rêve, et vous gardez le sourire sur votre visage, quels que soient les événements qui se produisent.

Et vous avancez toujours. Et vous aidez les autres chaque fois que vous pouvez le faire. Et vous cessez de vous plaindre. Et vous avancez toujours. Et vous gardez la tête haute, parce que vous avez de la valeur.

 

Voyez vous, c’est votre mentalité que vous devez changer

Si vous croyez que vous êtes dans les meilleures années de votre vie, vous verrez que tout le monde est à égalité et que vous n’avez pas plus de malchance ou de chance qu’une autre personne.

Vous vivez dans la meilleure période de vie pour vous, même si vous pensez le contraire.

Personne n’est plus expert que vous dans ce que vous savez faire, mais le problème, c’est que vous ne savez pas communiquer là-dessus, alors, ce sont les autres qui obtiennent le travail et pas vous.

C’est pour cela que je veux vous dire :

Le meilleur atout que vous avez, c’est la jeunesse dans votre tête.

Donc, ne vous plaignez pas, laissez les autres se plaindre. Les gens qui se plaignent sont ceux qui échouent.

Et ne dites pas : « Oh je n’ai pas cet emploi, c’est injuste, j’en ai marre ! « 

Pensez plutôt à comment vous pourriez faire les choses différemment. Utilisez votre cerveau.

Il y a un cerveau dans toutes les têtes, même dans la vôtre

La dernière chose que je veux partager avec vous, c’est que j’ai appris beaucoup de choses par moi-même. J’ai beaucoup étudié. J’ai beaucoup lu. Mais enfin trouvé la clef quand j’ai appris comment penser et comment utiliser mon cerveau.

Quand j’ai démarré dans le métier, je devais reclasser des personnes. Je devais leur trouver un emploi, et j’avais des objectifs chiffrés à atteindre. Je n’avais pas de réseau relationnel. Je ne savais pas trop quoi faire. Je pensais que mes collègues allaient m’aider…

Erreur, je suis tombée dans la jungle du : Chacun pour soi, alors démerde-toi !

Alors j’ai réfléchi, j’ai compris que j’étais seule face à mes objectifs et que personne d’autre que moi ne pourrait faire les choses.

J’arrivais dans une nouvelle région, une nouvelle entreprise, je débutais dans mon nouveau métier avec mes jolis diplômes, mais je ne l’avais pas encore pratiqué.

Alors j’ai réfléchis et j’ai mis en place des stratégies, et : j’ai agis. Et les résultats sont très vite arrivés. Pourquoi ? Je n’avais pas le choix. Il fallait que je sois inventive, que j’agisse et que j’y crois très fort parce que j’étais vraiment toute seule face à mes objectifs.

J’ai pensé. J’ai testé. J’ai agis. J’y ai cru. J’ai souvent fait les choses que les gens ne voulaient pas faire, parce que justement ils ne voulaient pas les faire. Et les résultats sont arrivés.

Et j’ai explosé les compteurs de mes objectifs. Et mes collègues ne comprenaient pas comment une novice arrivait à obtenir de tels résultats.

Et très vite, je suis devenue une référence dans l’entreprise. Et très vite, j’ai gravi les échelons, en grillant des personnes qui étaient déjà là depuis plus de 15 ans.

Bien sûr, je n’ai pas toujours attiré la sympathie, mais souvent l’envie et la jalousie de mes collègues, mais moi je m’étais donné une ligne de conduite et j’ai avancé, envers et contre tous, et j’y suis arrivée.

 

Je ne suis pas une superwoman, je suis une femme ordinaire qui aime mon métier, qui pense, qui agis, qui garde le sourire, qui ne vois que le positif d’une situation, quoi qu’il arrive, et je suis devenue une référence dans mon métier.

Je vous dis tout cela sans arrogance ni fausse modestie. Je le dis parce que c’est un fait avéré.

Si j’ai pu réaliser cela dans mon métier, vous pouvez faire la même chose dans votre métier à vous.

Peut-être, êtes-vous désespéré.e de ne pas retrouver un emploi, oui mais, quelles sont vos pensées ? Avez-vous des idées innovantes et les testez-vous ? Les avez-vous TOUTES testées ?

Croyez-vous en vous vous ?

Moi je ne savais pas pourquoi ou comment les idées me venaient, mais je trouvais toujours quelque chose de nouveau à dire et à tester, et c’était tellement différent des pratiques habituelles de mes collègues.

Mais à partir du moment où j’ai lâché la théorie, et que j’ai utilisé mon propre cerveau pour réfléchir et pour créer des façons de faire à la marge de ce qui se pratiquait dans le métier : j’ai eu des résultats.

Alors,  y-a-t-il quoi que ce soit que vous puissiez faire qui fasse la différence avec vos concurrents ?

Pensez à ça, et une fois que vous aurez trouvé, commencez à le faire !

J’ai vu de nombreuses personnes, jeunes ou moins jeunes, avoir des idées innovantes, originales, complètement loufoques pour la plupart, mais qui ont marché, et elles y sont arrivées.

 

Conclusion

Pour tout le monde, pour toutes les personnes sur terre, demain est un nouveau jour à créer.

Voici le dernier conseil que vous donnerai aujourd’hui : vous devez travailler dur à modifier votre façon de penser.

Vous pouvez travailler pour les autres ou pour vous-même,  ça n’a pas d’importance, car que vous travailliez pour les autres ou pour vous-même, vous travaillez pour la société.

Si vous voulez vraiment réussir, pensez aux autres, pensez que vous pouvez aider des personnes. Car c’est seulement quand les gens ont du succès, quand les autres sont heureux, que vous aurez du succès et vous serez encore plus heureux dans ce que vous faites.

Alors, Arrêtez de vous plaindre, lancez-vous, croyez en vous, et passez  à l’action !

 

Comment recruter efficacement le bon personnel pour votre entreprise ?

  • Une véritable mission de conseil
  • Une méthode de recrutement ® éprouvée
  • Un réseau de partenaires franco-européens sérieux et impliqués

Recrutement complet, Sourcing...

  • Recrutement de masse (constitution d'équipe)
  • Recrutement ciblé
  • Sourcing (chasse)

suivez la flèche

Recruter

 

C’était l’article : « Arrêtez de vous plaindre, vous pouvez trouver des opportunités d’emploi »

Gina mlmemploi.com

Gina Zeppieri - Consultante RH

Je vous souhaite beaucoup de réussite dans toutes vos entreprises.

Vous avez aimé l’article : « Arrêtez de vous plaindre, vous pouvez trouver des opportunités d’emploi »

Lien vers CGU